Blog Nomen’k

LE JEÛNE INTERMITTENT, UNE PRATIQUE AUX NOMBREUX BIENFAITS

Le terme jeûner parle sûrement à tout le monde mais savez-vous que beaucoup d’entre nous pratiquent le jeûne intermittent sans même s’en rendre compte ?

Si toi lecteur, pendant ta journée tu alternes période de jeûne (privation de nourriture) et période d’alimentation dite « normale », tu pratiques le jeûne intermittent (Intermittent fasting en anglais) !

EXPLICATION DE LA PRATIQUE DU JEÛNE INTERMITTENT

Plus explicitement, il s’agit de ne pas manger pendant une certaine durée, et il consiste donc à effectuer une restriction calorique. Seule l’eau est autorisée ou autre boisson telle que le thé ou le café (sans sucre bien évidemment !), en somme nous pouvons aussi parler de jeune hydrique. Plus facile que le jeûne traditionnel, qui se fait lui, généralement sur plusieurs jours et qui demande un encadrement afin de ne pas se mettre en danger, le jeûne intermittent quant à lui, est à la portée de tous !

Il existe différentes versions du jeûne intermittent, selon votre envie et selon votre capacité. Au vu du nombre important de personnes ne mangeant pas le matin, la variante du jeûne intermittent la plus utilisée est celle du 16h-8h. Il s’agit de se priver de nourriture pendant 16h et de manger normalement pendant 8h. Donc, par exemple, vous arrêtez de manger à 21h et vous reprenez le lendemain à 13h, en somme, si vous ne petit-déjeuner pas vous faites déjà votre jeûne intermittent !

Vous pouvez également augmenter la durée du jeûne en faisant du 17h-7h etc.

Plus le jeûne est long, meilleurs sont les effets.

LES EFFETS DU JEÛNE INTERMITTENT

Le jeûne intermittent permet de détoxiner et de purifier notre corps. Les effets de cette pratique sont nombreux. Le jeune intermittent agît sur tout notre organisme et permet de nombreuses améliorations sur notre corps que l’on ne peut soupçonner. En effet, qui aurait pu croire que se priver de nourriture pouvait avoir des effets positifs sur notre corps ?

Les améliorations sont tellement nombreuses qu’il y en a bien plus que celles dont nous allons vous parler.

Tout d’abord, la pratique du jeûne favorise la réduction de la production de l’insuline. C’est une hormone qui a pour but de maintenir le niveau de sucre présent dans le sang. Cette hormone est produite en quantité élevée lorsque l’on est en surpoids. Le jeûne intermittent permet de réduire cette production d’insuline sur le moment mais également sur le long terme, ce qui est très important ! Ces 16h de jeûne permettrait donc de réguler la satiété (faim). En effet, pendant ces 16h de jeûne le corps augmente sa résistance à l’insuline et fabrique de la ghréline (qui régule l’appétit), de ce fait notre corps produit plus d’hormones de croissance, hormones qui aident à perdre de la graisse, à fabriquer du muscle et à ralentir les effets du vieillissement.

Ce jeûne va également jouer sur le stress oxydatif. Il s’agit du vieillissement de nos cellules. La pratique du jeûne entraîne une augmentation de la production d’antioxydants, ce qui permet de mieux résister au stress oxydatif mais également d’avoir plus d’énergie.

L’accélération du métabolisme fait également partie des effets du jeûne intermittent. Beaucoup pense que lorsque l’on passe d’une période de jeûne à une période de nutrition, le corps va stocker en conséquence car ce dernier aurait peur de manquer. C’est en réalité faux, le métabolisme augmente, ce qui permet de dépenser plus d’énergie, parfait quand on veut perdre du poids ou être en meilleur santé tout simplement !

La pratique du jeûne va également réduire les risques de diabète. Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang. Le fait de pratiquer un jeûne intermittent régulièrement joue sur la présence de sucre dans le sang, et donc sur la création du diabète. 

Il y a encore bien d’autres effets positifs que le jeûne intermittent peut vous procurer que l’on ne soupçonne pas, comme la diminution de l’inflammation, la diminution des risques cardio-vasculaires, la baisse de la mortalité, l’amélioration des fonctions cognitives…

LE JEÛNE INTERMITTENT ET LE SPORT

Lorsque l’on est sportif ou que l’on veut perdre du poids la pratique du jeûne intermittent devient encore plus intéressante.

Le jeûne intermittent est une des façons les plus simples pour perdre du poids. En réduisant l’apport quotidien de nourriture et en le faisant régulièrement on va dépenser plus que ce que l’on mange, ce qui permet de perdre facilement mais surtout régulièrement, en alliant le jeune intermittent au sport vous avez votre solution pour éviter les régimes et surtout atteindre votre objectif de poids idéal !

Pour un sportif, le plus important est de perdre de la masse graisseuse et non du muscle, sachez-que ce jeûne permet la réduction de cette masse graisseuse. En mangeant moins, vous incorporez moins de calories sans même changer vos habitudes alimentaires.  

Dans le cadre d’un jeûne intermittent, après la phase d’adaptation, votre corps gérera mieux la distribution de ses réserves. En effet, si vous allez courir à jeun votre réserve de graisse sera suffisante et vous aurez amplement assez d’énergie pour les efforts à fournir.

Par ailleurs, il a été prouvé, lors de maintes expériences, qu’une période de jeûne, même longue, n’affectait pas la capacité musculaire brute. Des soldats jeûnant depuis plus de 3 jours pouvaient, par exemple, soulever le même poids que lorsqu’ils venaient de se nourrir.

Le fait de jeûner ne ralentit pas la synthèse musculaire, au contraire, le fait de jeûner participe à un nettoyage cellulaire qui participe à l’amélioration de l’entretien des muscles.

Vous pouvez donc allier sport et jeune intermittent pour avoir des résultats plus rapides sans prendre de risque ! Et si toutefois après un ou plusieurs jeûnes intermittents vous sentez que vous avez besoin d’énergie (et d’énergie saine !) vous pouvez consommer nos Barrés aux Céréales à la spiruline et aux Graines de chanvre françaises qui seront vos alliées lors de vos séances sportives.

Par Pauline Candelier

Share Button