Blog Nomen’k

LE TRIATHLON, UN SUPER-SPORT ADAPTÉ À TOUS

Avez-vous déjà entendu parler du triathlon ? Cette discipline complète et variée qui permet à tout le monde de pratiquer différents sports en un, tels que la natation, le vélo et la course à pied. Que vous connaissez ou non cette discipline, dans cet article, le triathlon a plusieurs secrets à vous révéler comme sa naissance, ses différents formats avec l’origine du fameux Ironman et bien évidemment les disciplines du triathlon et ses bénéfices sur la santé.

LA NAISSANCE DU TRIATHLON

Le terme « triathlon » signifie la pratique combinée de trois épreuves d’endurance telles que la natation, le vélo et la course à pied.

C’est aux États-Unis, dans le cadre de la troisième olympiade des jeux modernes en 1904, que le triathlon s’est développé. Néanmoins, cette compétition ne proposait pas les mêmes épreuves pratiquées aujourd’hui. En effet, il s’agissait d’épreuves complètement différentes telles que le saut en longueur, le lancer de poids et la course en sprint.

Revenons en France, plus précisément à Joinville-le-Pont, située en banlieue parisienne, où, dès 1902, les premières compétitions de triathlon avaient lieu tous les dimanches d’été. Connue sous le nom « les trois sports », le but de cette compétition était de rassembler tous les athlètes amateurs sur les bords de la Marne pour pouvoir ainsi concourir l’épreuve de la course à pied, du vélo et, pour finir, celle du canotage, qui, peu de temps après, a été remplacée par la natation.

Cependant, le triathlon moderne, celui qui est pratiqué aujourd’hui, est réellement apparu en 1974 à Fiesta Island en Californie. Les athlètes qui sont à l’origine du développement des trois disciplines du triathlon sont Jack Johnstone et Don Shanahan. C’est à San Diego qu’ils ont proposé d’organiser une célèbre course nommée « Mission Bay » incluant alors une épreuve de 500 m de natation, de 9 km de vélo et enfin, de 9.5 km de course à pied.

Fort de son succès, le triathlon est devenu un sport olympique en 2000. Toutefois, il y a une certaine réglementation concernant les distances à respecter : tout d’abord, les triathlètes commencent par 1.5 km de natation, suivi de 40 km de vélo pour terminer avec l’épreuve de 10 km de course à pied.

Si vous êtes tenté(e) par le triathlon mais que vous avez peur de vous lancer au vu des distances, sachez qu’il existe différents formats dans cette discipline.

LES DIFFERENTS FORMATS DU TRIATHLON

Chacun peut y trouver son compte ! En effet, il existe des petites distances pour commencer le triathlon et pour se faire plaisir, mais aussi pour tous les petits qui souhaitent découvrir ces 3 sports.

Par exemple, entre 6 et 9 ans les enfants doivent faire 50 m de natation, 1 km de vélo et 500 m de course à pied. Entre 8 et 11 ans les distances sont doublées. Les distances se doublent à nouveau pour la catégorie des 10-13 ans excepté pour la course à pied qui sera de 1,5 km et non de 2 km. Et enfin, la catégorie des 12-19 ans qui devra nager 300 m, rouler 6 km, puis courir 2 km.

Pour les adultes, plusieurs types de distances pour le triathlon existent tels que les distances XS (découverte), les distances S (Sprint), les distances M ou CD (courtes distances), qui sont les distances standards du triathlon que l’on a présenté précédemment. Mais, il existe également des distances L (3 km de natation, 80 km de vélo, 20 km de course à pied), des distances XL ou LD (Longue Distance : 4 km de natation, 120 km de vélo, 30 km de course à pied) et enfin des distances XXL ou plus communément appelé triathlon Ironman.

Le fameux Ironman ! C’est un des plus longs formats de la discipline. Il consiste à enchaîner 3,8 km de natation, 180,2 km de cyclisme puis un marathon (course à pied de 42,195 km). Vous vous demandez sûrement pourquoi le terme « Ironman » (Homme de fer) est devenu très célèbre dans le monde du triathlon. Il s’agit ici d’une petite anecdote qui tient son origine d’une compétition de triathlon organisée à Hawai. Du fait de la difficulté des épreuves, John Collins, l’organisateur du triathlon, a décidé de nommer « Ironman » le vainqueur de ce concours. Dès lors, c’est en 1978 que Gordon Haller est devenu « l’homme de fer » en remportant la course nommée « Ironman ». Le succès de celle-ci a été tellement mémorable que le nom « Ironman » est, depuis ce jour, attribué aux compétitions d’endurance de triathlon de très longue distance. Pour encore plus se surpasser, il existe des ultra triathlons où les participants réalisent plusieurs fois de suite un Ironman !

Pour finir, le paratriathlon a quant à lui été accepté pour la première fois comme sport paralympique aux Jeux Paralympiques d’été à Rio en 2016. Les paratriathlètes doivent faire 750 m de natation, 20 km de cyclisme et 5 km de course à pied, ce qui équivaut à une distance Sprint !

LES DISCIPLINES PRATIQUÉES

Tout d’abord, les triathlètes commencent la compétition avec l’épreuve de la natation, qui se déroule en eau libre (lac, étang, mer ou rivière). Ce qui est intéressant dans cette épreuve, c’est que le départ peut être donné dans l’eau, sur la plage ou en plongeant d’une jetée.

Ensuite, les sportifs enchaînent avec l’épreuve du vélo qui est indiquée par la zone de transition où ils doivent retirer leur combinaison, bonnet et lunettes pour enfiler leur casque, enfourcher leur vélo et commencer à rouler. Avant d’arriver à l’étape de la course à pied, les triathlètes sont amenés à descendre de leur vélo et à courir avec jusqu’à leur emplacement pour le garer.

Les triathlètes clôturent la course avec la dernière épreuve qui est celle de la course à pied. Il s’agit de l’ultime épreuve avant la ligne d’arrivée où les triathlètes pourront se relaxer et, par la même occasion, reprendre des forces en dégustant les Barrés aux céréales de Nomen’k !

LE SPORT IDÉAL POUR RESTER EN FORME

Lorsque l’on parle de triathlon, on a tendance à le classer directement dans la catégorie des sports impraticables, épuisants et très exigeants. Contrairement à ce que la majorité des personnes croient, le triathlon présente de nombreux bienfaits, tant sur le plan physique que mental.

Dans un premier temps, la pratique du triathlon permet de ne jamais s’ennuyer et de rester toujours en contact avec la nature. En effet, le quotidien et les sensations des personnes qui ont adopté ce style de vie ne se ressemblent jamais et varient d’un jour à l’autre. Le triathlon procure donc une réelle sensation de liberté et d’indépendance. En plus de prendre du plaisir, il permet aux pratiquants de se forger un caractère de battant en se fixant des défis et en ayant l’envie de se surpasser.

De plus, la pratique de trois sports complémentaires permet également de travailler tous les muscles du corps. En enchaînant la natation, le vélo et la course à pied, les triathlètes travaillent par la même occasion, leur souffle et leur endurance. Quoi qu’il en soit, la pratique du triathlon est un bon moyen pour améliorer sa condition physique !

En plus d’être un sport idéal pour se maintenir en forme et pour garder le moral, le triathlon est connu comme étant un sport convivial et de partage. En effet, le triathlon se pratique principalement entre ami(e)s ou en famille et permet donc de s’amuser tout en faisant de l’exercice. Que demandez de mieux ?

LES RISQUES DU TRIATHLON

Avant de passer le cap et de se lancer dans le triathlon, il faut bien évidemment prendre conscience des conséquences que peut avoir la pratique régulière du triathlon. L’enchaînement de trois sports favorise la multiplication de différentes blessures. En effet, il existe de nombreux risques puisque le cœur est beaucoup sollicité, cela peut donc entraîner des accidents cardiaques lorsque le triathlète ne respecte pas les indications prescrites par le médecin. En cas de pathologie cardiaque, le patient peut avoir recours à un cardiofréquencemètre afin de vérifier sa fréquence cardiaque. De plus, les pathologies de surmenage sont les plus fréquentes dans le triathlon. Pour éviter celles-ci, il est donc nécessaire de se rendre chez un médecin et par la même occasion d’effectuer une visite médicale annuelle.

Parmi ces trois sports, la course à pied reste l’activité la plus traumatisante pour les articulations. Cependant, la natation et le vélo peuvent compenser la course à pied puisqu’ils permettent de réduire les chocs liés aux articulations.

Le plus important est de trouver un équilibre entre les trois disciplines et de pratiquer le triathlon raisonnablement en étant régulièrement pris en charge par un médecin.

Le triathlon est donc un sport complet, varié et adapté à tous les goûts. Bien qu’’il présente de nombreux risques de problèmes de santé (comme beaucoup d’autres sports), il s’agit d’un sport qui vous permettra d’évoluer et de vous surpasser tant sur le plan physique que moral ! Alors, si vous désirez vivre de nouvelles expériences sportives dans un milieu naturel, c’est le moment de se lancer ! Que vous pratiquiez le triathlon régulièrement ou occasionnellement, seul(e) ou avec vos ami(e)s, les Barrés aux Céréales de Nomen’k sauront vous accompagner et vous redonner des forces durant cette aventure !

Par Léa Manchon

Share Button