Blog Nomen’k

LE VÉGÉTARISME SOUS TOUTES SES FORMES

Si vous avez déjà songé à opter pour l’une de ces pratiques alimentaires sans jamais sauter le pas alors peut-être que cet article vous aidera à y voir plus clair !

Aujourd’hui tout le monde connait les termes « végétarien » ou « végan », mais savez-vous vraiment ce qu’il se cache derrière ces mots ?

LE VÉGÉTARISME : LE PLUS VIEUX DE LA BANDE ?

Végétarisme, végétalisme, véganisme, flexitarisme… Il faut savoir que le plus ancien de ces régimes est le régime végétarien et c’est à partir du végétarisme que des variantes de cette pratique ont vu le jour.

Ainsi, le régime végétarien n’est pas tout jeune puisque c’est le philosophe Grec Pythagore qui a lancé le mouvement, en dénonçant la pratique du banquet sacrificiel par laquelle des animaux se faisaient tuer, et en interdisant par la suite ses élèves de manger de la viande. A cette époque, il appelait ceci la « diète végétale ». C’est alors sans savoir que son idée serait reprise et deviendrait le régime qui conquit de plus en plus de nos jours ! Eh oui Monsieur Pythagore n’a pas seulement laissé derrière lui son fameux théorème ! En 1870 la « diète végétale » s’est alors transformée pour devenir officiellement le « végétarisme ».

MAIS ALORS QUE MANGE EXACTEMENT UN VÉGÉTARIEN ?

Le végétarien est une personne adepte d’un régime alimentaire excluant la chair animale au profit des protéines végétales. Le régime végétarien repose donc essentiellement sur la consommation des végétaux : fruits, légumes, légumineuses, céréales etc. Il ne mange alors aucunes protéines d’origine animale (ni viande rouge, ni viande blanche, ni poisson, ni crustacé, ni mollusque) mais s’autorise toutefois la consommation de produits dérivés tels que les œufs, le miel et les produits laitiers, nous parlons donc d’ovo-lacto-végétarisme ! En somme, tout ce qui a été vivant et qui possède un système nerveux central n’est pas autorisé dans le régime végétarien.

POURQUOI FAIRE LE CHOIX DE DEVENIR VÉGÉTARIEN ?

Si les consommateurs optent pour le régime végétarien, ce n’est pas sans raisons puisque bon nombre d’entre eux le font pour des raisons idéologiques principalement. En effet, l’intérêt pour le bien-être animal ou la protection de l’environnement sont les principaux motifs qui poussent certains à suivre un régime végétarien. En plus de faire du bien à notre environnement ou à nos amis les animaux, le régime végétarien nous fait du bien à nous aussi ! Ainsi, suivre un régime végétarien réduirait notamment les risques d’obésité, d’hypertension, d’ostéoporose, de constipation, d’infections, de pathologies cardiovasculaires, de diabète et de certains cancers.

LE VÉGÉTALISME (AVEC UN « L ») : UN RÉGIME VÉGÉTARIEN PUISSANCE 10 ?

Si le végétarien ne consomme aucun produit d’origine animale mais s’autorise toutefois les produits dérivés, le végétalien quant à lui bannit tous ces derniers. Également connu sous le nom de végétarisme strict, les végétaliens sont de vrais frugivores et même granivores ! En effet, les végétaliens ne consomment que des légumes, des céréales, des légumineuses, des fruits, des graines et des huiles, soit, les aliments issus du monde végétal. Ce régime alimentaire exclut donc toute chair animale mais aussi tous les produits d’origine animale. Eh oui, même si la fabrication du beurre par exemple ne nécessite pas la mise à mort de l’animal, elle résulte tout de même de leur exploitation.

LE VÉGANISME : PLUS QU’UN RÉGIME, UN MODE DE VIE

Les végans ne sont pas simplement adeptes d’un régime, ils ont opté pour un véritable mode de vie. Du fait de leurs convictions profondes, ils rejettent tous les produits issus de l’exploitation animale. En somme, les végans ont le même régime alimentaire que les végétaliens et ne mangent donc ni viande, ni aucun produit d’origine animale. Cependant, en plus de ce régime alimentaire il n’est pas question pour eux non plus de porter ou d’utiliser un produit ayant porté atteinte à la cause animale. Les végans ne portent alors ni cuir, ni laine, et n’utilisent pas de cosmétiques ou de produits testés sur les animaux.

Le fait d’être végan est un vrai choix personnel qui s’agit d’être en accord avec soi-même ou tout simplement en désaccord avec ce que la société de consommation nous propose.

LES RÉGIMES VÉGÉTARIENS ET VÉGANS SONT-IL POPULAIRE EN FRANCE ?

Bien que les végétariens et les végans aient beaucoup fait parler d’eux ces derniers temps, ces pratiques alimentaires comptent aujourd’hui en France encore peu d’adeptes puisque 4 à 5% des français suivent ces différents régimes. Cependant, il séduit de plus en plus, notamment les jeunes consommateurs, puisque déjà 10% des 15-24 ans en France sont végétariens, selon l’enquête Toluna d’AgroParisTech.

Il faut aussi noter qu’il y a une réelle prise de conscience sur la surconsommation de produits animaux et que de nombreuses personnes réduisent leur consommation de viande sans pour autant devenir végétariennes ou véganes. Par ailleurs, savez-vous que si vous réduisez votre consommation de viande ou de poisson vous êtes considéré comme flexitarien ? Bon, si vous mangiez 7 fois de la viande par semaine et que vous êtes passé à 6 fois, vous ne pouvez pas vous considérez comme flexitarien, mais c’est déjà une excellente initiative de votre part et vous pouvez vous félicitez car il n’y a jamais de petites actions !

LE FLEXITARISME : UNE ALTERNATIVE PLUS SOUPLE AU RÉGIME VÉGÉTARIEN ?

Figurez-vous que le régime flexitarien consiste donc simplement à réduire sa consommation de viande et de poisson pour privilégier une alimentation riche en fruits et légumes. Il n’interdit alors en aucun cas la consommation de protéines animales mais tend davantage à la réduire.

Appelé également « semi-végétariens » ou « végétariens flexibles », le flexitarisme a émergé aux Etats-Unis dans les années 90, lorsque Mark Bittman, un journaliste du New-York Times, a tiré la sonnette d’alarme sur la trop grosse consommation en viande des Américains, évoquant notamment l’impact des gaz à effet de serre sur la planète.

MAIS ALORS QUE MANGE LES FLEXITARIENS ?

Les flexitariens consomment de la viande (blanche plutôt que rouge) entre 1 à 2 fois par semaine et il en est de même pour le poisson. Le restant de leur alimentation se fait alors essentiellement via des produits végétaux puisque ce régime privilégie une alimentation basée autour des légumes et fruits frais de saison, fruits secs, légumineuses, céréales, graines etc. Ce régime fait donc la part belle aux aliments du monde végétal !

L’idéal est de maximiser la présence de végétaux de façon à consommer le plus possible de protéines végétales, cependant le flexitarien peut tout de même compléter son alimentation avec des œufs et des laitages animaux.

Il convient alors d’opter pour des repas davantage omnivores que carnivores, sans pour autant renoncer radicalement à la viande et au poisson.

Le flexitarisme incite également ses adeptes à consommer le moins possible d’aliments transformés comme les produits industriels ou encore les aliments gras et trop sucrés mais de ne consommer plus que des produis produits bios, locaux et variés. Être flexitarien ne signifie donc pas suivre un régime mais plutôt privilégier une alimentation saine, qualitative et respectueuse de la planète, des animaux et de notre santé. Le flexitarisme, bien moins contraignant que le végétarisme, végétalisme ou encore le véganisme, semble ainsi être une bonne façon d’assurer la transition entre une alimentation très carnivore et une alimentation omnivore, provenant d’une agriculture locale.

LE FLEXITARISME : UN « SUPER » RÉGIME ?

Tout comme le végétarisme, le végétalisme et le véganisme, le flexitarisme est un « super-régime » puisque c’est un régime respectueux tant au niveau de l’environnement que de la qualité de notre alimentation. Mais il a quand même un autre avantage : le respect de vos envies ! Puisque contrairement à d’autres modes alimentaires, les flexitariens ne s’interdisent aucun type d’aliments, d’où le terme « flexitarien », un régime flexible que l’on peut adapter en fonction des situations sans ressentir de culpabilité !

Le flexitarisme est par ailleurs adopté par près d’un tiers des français (27 %) selon un sondage YouGov réalisé pour l’application Just Eat, Parmi eux, les 25-34 ans considèrent ce régime alimentaire comme une solution pour prendre soin de soi et de sa santé (34 %). Tandis que les 18-24 ans sont ceux qui s’y adonnent le plus (58 %) et le combinent avec une activité physique régulière (40 %).

LE SAVIEZ-VOUS ?

Que vous soyez végétarien ou flexitarien, la consommation de nos Barrées aux Céréales vous est totalement permise. Eh oui, les ingrédients présents dans nos Barrées sont biologiques, 100% naturelles et aux super-aliments français, ce qui font d’elles des super-encas pour vous !

Chez Nomen’k, nous partageons des valeurs similaires à celles prônées par ces régimes et faisons au mieux pour prendre soin de vous, de notre bel environnement ainsi que de nos amis les animaux. Avec des produits bios, 100% naturels et Made In France nous apportons une grande importance à la qualité des ingrédients présents dans nos Barrées. Le respect de l’environnement est également l’une de nos priorités puisqu’avec notre packaging innovant refermable, imperméable et recyclable, nous agissons pour le bien de notre planète.

Alors, qu’attendez-vous pour sauter le pas et tester nos Barrées ? 😊

Par Lucie de Saint-Etienne

Share Button