QU’EST-CE QUE LE BIO ?

Apparu officiellement pour la première fois dans la loi d’orientation agricole de 1980, l’agriculture biologique a été codifiée par différents textes au cours des années 90. Le terme « bio » est un diminutif du mot « biologique », c’est-à-dire tout ce qui est en rapport avec la nature.


LE BIO, UNE ALIMENTATION EN VOGUE, MAIS POURQUOI ?

Le bio est une méthode de production agricole spécifique. Lorsque nous cultivons le bio, les aliments certifiés ne peuvent pas être cultivés avec des produits chimiques de synthèse. De plus, le bio exclut la culture OGM. Les modes de production et de transformation doivent être respectueux de l’environnement. Les aliments issus d’une culture biologique doivent être récoltés à maturité et sont donc généralement plus riches en vitamines et en nutriments. De plus, ce mode de production permet d’avoir des produits avec des qualités sanitaires contrôlées.

Le mode d’élevage biologique est également fondé sur le respect du bien-être animal. Les animaux disposent obligatoirement d’un accès au plein air et d’espace. Ils sont nourris avec des aliments biologiques principalement issus de la ferme et sont soignés en priorité avec des médecines douces.

L’agriculture biologique est un acteur du développement durable. Les cultures biologiques utilisent des matières organiques naturelles recyclées et le principe de rotation des cultures. De plus, la consommation du bio permet de limiter l’accumulation de substances toxiques dans notre organisme.

 

QUE GARANTISSENT LES LABELS BIO ?

Pour qu’un produit porte le label bio AB et/ou le label bio européen, il fait l’objet de nombreux contrôles et doit respecter un cahier des charges précis et détaillé.

Les critères sont centrés sur la façon dont les produits ont été cultivés (sans OGM ni engrais chimiques), sur la façon dont les animaux sont élevés (leur nourriture, espace extérieur…) et pour les produits transformés, au moins 95% des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

 

QUE VEUT DIRE “AGRICULTURE BIOLOGIQUE UE/NON UE” ?

Les produits certifiés “UE” obtiennent le label “AB ” lorsqu’ils respectent la réglementation européenne. Pour les autres pays, l’importation doit provenir soit :

  • de pays dont la réglementation a été évaluée comme équivalente par la commission Européenne,
  • soit avoir obtenu une autorisation d’importation délivrée par le ministère d’un État membre.

L’obtention du label AB nécessite un contrôle et la certification d’un organisme agrée sur le territoire français de la chaîne de production d’un produit (producteur, unité de transformation et conditionnement). À l’heure actuelle il y a 9 organismes certificateurs  tels que Ecocert (FR-BIO-01) ou encore Bureau Veritas (FR-BIO-10). La liste des certificateurs agréés se trouve sur le site de l’agence Bio (www.agencebio.org).

Le logo bio européen et le logo AB garantissent donc le respect des règles de l’agriculture biologique.

 

ÉVOLUTION DU SECTEUR BIO EN FRANCE

Ces dernières années, nous observons une augmentation significative de la consommation des produits biologiques. En 2016, les français ont dépensé 7 milliards d’euros dans les produits labellisés Bio. Le secteur Bio connait une croissance de 278% depuis 2007. Avec 11 millions d’hectares, la France est le 3ème pays Européen en surface agricole dédiée au Bio.

Pour 70% des consommateurs français, le Bio est devenu un véritable mode de vie puisque 7 français sur 10 consomment des produits biologiques au moins une fois par mois (Baromètre de l’agence Bio et du CSA – 2016).

Pour finir, il est important de noter que les aliments ne sont pas les seuls produits Bio, il existe également des vêtements Bio, des cosmétiques Bio ou encore des produits ménagés Bio.

 

Vous souhaitez manger des encas sains et bio ? N’hésitez pas à déguster nos savoureuses barres de céréales bio à la spiruline et aux graines de chanvre françaises !

 

Par Flora Petillon

Share Button